• Laura

Les écoles sont fermées : s’épanouir plutôt que subir !

Il y a 2 jours le Président de la France annonçait que tous les établissements scolaires allaient fermer,et ce, jusqu’à nouvel ordre. Sur les réseaux sociaux, j’ai vu de tout : des posts amusants (par exemple, une augmentation de la popularité du président chez les 0 – 18 ans, des parents se demandant si les écoles fermeraient avec les enfants à l’intérieur !), des posts plus effrayants (utiliser des lingettes antibactérienne sur toutes les surfaces que vous touchez), jusqu’aux photos poignantes de rues vides dans les pays déjà en confinement total. J’ai également découvert des moments la beauté des italiens partageant un moment de musique pour se faire du bien les uns les autres – un véritable exemple de ce que Adler appelle Gemeinschaftsgefühl (la connection sociale et l’intérêt pour le bien-être des autres)

Par conséquent, j’écris pour faire de même, être attentionnée au bien-être de ma communauté, utiliser les outils que j’ai appris et les partager avec vous pour aider à vous épanouir dans les prochaines semaines.


Lignes de conduite: Je travaille avec des écoles, où j’enseigne La Discipline Positive à travers sa mise en place au sein des classes avec les élèves et les enseignants. A chaque fois que je commence avec une nouvelle classe, nous réalisons l’activité appelée ‘commençons une année scolaire presque parfaite’. Durant cet exercice, nous co-établissons des lignes de conduite. Je pose les questions suivantes ‘qu’avons-nous besoin pour créer une atmosphère qui convienne à tous ?’ Cette question peut être adaptée à la maison, par exemple ‘qu’avons-nous besoin pour passer un bon moment chez grand’mère cette semaine ?’ Prenez un moment tous ensemble et posez vous la question ‘qu’avons-nous besoin pour nous épanouir (ex : apprécier les moments ensemble, effectuer ses devoirs ou son travail dans de bonnes conditions,…) pendant que nous sommes à la maison ? Brainstormer puis noter toutes les idées sans les commenter. Lorsque c’est fait, sélectionner toutes celles qui sont possibles à mettre en place, rédiger la charte et tous la signer.


Routines: Les routines sont un grand classique de la Discipline Positive, car elles rassurent et sécurisent, elles sont un outil majeur pour accompagner les évolutions. Donc, ce week-end, nous allons nous asseoir et construire une routine pour la semaine prochaine. Cet exercice permettra de créer un calendrier journalier pour chaque enfant. Comme adulte, il est nécessaire de fournir le cadre et de faire des choix adaptés aux âges des enfants. Ainsi, on crée de l’autonomie chez nos enfants.

Avant cela, MON planning ! Cela me semble étrange de me mettre en premier. Dans la première version de ce paragraphe, j’étais à la fin mais j’ai réalisé que cette organisation ne pouvait fonctionner si je laissais tout le monde se positionner puis j’essayais de m’arranger avec les 3 autres plannings des enfants déjà élaborés. En effet, j’ai des contraintes et des rendez vous en ligne, mais également je dois prendre soin de moi en premier (des infos plus loin sur pourquoi et comment prendre soin de soi)


  • J'ai modifié ma façon de travailler, et tous mes ateliers et coaching sont devenus virtuels. Donc, en premier, j’ai bloqué tous mes créneaux de travail. En effet, il est primordial que je connaisse les horaires auxquels j’ai besoin que mes enfants travaillent ou jouent en autonomie. Ainsi, je peux continuer de travailler.

  • mon ainé à 11 ans et est au collège, il construit son propre agenda. Il a des rendez vous quotidiens en ligne et son école lui fournit un programme structuré et nous nous sommes mis d’accord déjà pour 30 minutes de temps libre sur écran

  • mon cadet à 9 ans, et sa classe utilise un accès en ligne pour fournir du travail mais il est préférable de scinder ces devoirs en 2 - matin / après midi - plutôt que heure par heure. Parce qu’ il a vraiment besoin de temps de pauses, nous avons construit un planning avec de nombreux moments de jeux (légo, magnetix,…)

  • mon plus jeune enfant a 6 ans et elle est rentrée de l’école avec ses livres d’école, quelques consignes sur ce qu’elle doit travailler jusqu’à la fin de la semaine. Nous allons découper ces exercices en petites phases de travail et les mélanger avec pleins de séquences de travail à travers des jeux

Les écrans: C’est une excellente idée de convenir avec chaque enfant d’un temps spécifique d’écran. Ici le planning d’un de nous durant une semaine normale d’école. Pendant la fermeture des écoles, nos enfants seront certainement appelés à utiliser les ordinateurs pour accéder et faire leurs devoirs. Vous aussi avez besoin certainement de l’ordinateur pour votre travail. En prenant en compte ces contraintes, il semble important de réfléchir à une éventuelle augmentation des ‘temps de loisirs sur écran’ pour chaque enfant mais également de planifier des activités sans écran tous les jours. Je vous conseille de noter les choses convenues avec les enfants et de revoir ces points chaque semaine.


Les travaux de la maison : Avec plus de monde dans la maison à temps plein, cela va se traduire par plus de jouets non rangés, plus de cuisine et de ménage. C’est une bonne opportunité pour faire participer les enfants aux tâches ménagères. Si vous voulez savoir comment mettre en place cela, lisez mon article dédié à ce sujet (désolée, c'est en anglais pour l'instant). Nous rajoutons les travaux de la maison dans nos agendas individuels.

Réunions de famille: Lorsque nous étions en roadtrip dans notre mobilhome (pendant 1 an), nous avons organisé chaque jour une réunion de famille. Il s’agit d’une opportunité pour s’encourager les uns et les autres, de faire ressortir les difficultés et de parler des projets pour les prochaines journées. Cette semaine, nous allons reprendre un rythme quotidien pour ces réunions - pour les plannings, pour parler de ce qui fonctionne ou pas, pour planifier des activités en famille permettant de se dépenser et de libérer toute l’énergie accumulée en nous.



Prendre soin de soi : Il est indispensable de prendre soin de soi-même sans quoi il n’est pas possible de prendre soin des autres…Parents, vous êtes prioritaires, mettez vos masques à oxygène car cette situation va durer. Alors, asseyez vous, attrapez un stylo et du papier et listez les choses que vous aimez faire. Ensuite, décidez de mettre 10 minutes dans votre planning chaque jour pour réaliser ces petits plaisirs – vous habituez ainsi vos enfants au fait qu’il est important de prendre soin de soi. Pour moi, ce peut être lire un livre, mais pour vous ce serait peut-être 10 minutes de sport, de tricot, etc.. Ce temps passé pour vous aura de grands bénéfices, vous serez plus disponibles pour les autres le reste du temps.


Si vous souhaitez en savoir plus, s'inscrire à mon newsletter, ou bien vous souhaitez de l'aide pour mettre tout cela en place, voici le lien. Je serais ravie de pouvoir vous aider.


PS Merci à ma traductrice tricoteuse Cécile!

NewPDABadge.jpg
discipine positive laura atack france paris
  • Instagram

©2019 by Laura Atack Positive Discipline.  Terms and Conditions 

Based in the Paris region. Siret: 802 540 872 00024.  Privacy Notice